Hmm, on ne trouve pas ce que vous cherchez...

N'abandonnez pas ! Vérifiez l'orthographe, ou essayez quelque chose de moins spécifique.

Chercher
Inside VanMoof

Le futur est là : Taco Carlier parle de la révolution des e-bikes

Le futur est là : Taco Carlier parle de la révolution des e-bikes

Au bout du compte, les vélos ne sont que des instruments. Avec VanMoof, nous donnons aux gens les meilleurs instruments que nous avons, pour qu'ils puissent bâtir un avenir meilleur. Un avenir dans lequel ils pourront se déplacer en ville plus rapidement, plus intelligemment, et de manière plus propre. Mais avec le Covid–19, le futur se trouve soudainement à notre porte. L'un des rares bons côtés de notre situation présente est la recrudescence du vélo, avec une augmentation énorme de l'usage des e–bike à travers le monde. La mobilité électrique connaît son moment de gloire – notre travail, c'est de faire en sorte que ce ne soit pas un feu de paille.

Repenser la ville

Alors que les citadins adoptent de plus en plus les vélos comme leur principal moyen de transport, les gouvernements font la course pour encourager les législations et les infrastructures cyclistes. Nous avons toujours été convaincus qu’en ville les vélos remplaceraient les voitures sur les routes, mais je n’avais jamais pensé que ça arriverait si vite - une revue médicale britannique requiert maintenant un abaissement de la limitation de vitesse à 32 km/h (20 miles par heure) pour les voitures dans les zones urbaines pour prendre en compte l’augmentation du nombre de cyclistes.

De la même façon, des kilomètres et des kilomètres de nouvelles voies cyclables sont en train d’être rapidement mises en place à Berlin, à New York et à Milan. La Grande-Bretagne encourage activement l’usage du vélo en injectant 250 millions de livres sterling dans un plan d’urgence pour les transports. Et Paris a investi la somme impressionnante de 300 millions d’euros dans son infrastructure cyclable. Cela témoigne des répercussions qu’a l’augmentation du nombre de cyclistes - ils ont besoin de plus d’espace pour pédaler, et conduire une voiture est devenu soudainement beaucoup moins attrayant. C’est ainsi que rapidement, une ville devient plus propre, plus sûre, et plus verte.

"Les gouvernements font la course pour encourager les législations et les infrastructures"

Bien sûr, des villes comme Amsterdam et Copenhague ont déjà une parfaite infrastructure cyclable. C’est la raison pour laquelle 40% de leurs habitants circulent à vélo. Mais dans des zones où faire du vélo requiert plus d’effort, des milliers de nouveaux utilisateurs découvrent le pouvoir des e-bikes. C’est le début d’une véritable révolution. Les e-bikes vont changer nos villes pour toujours, les rendant plus vertes et plus saines pour tout le monde. Et c’est tellement facile d’approche - même sans voie cyclable ou une longue expérience du vélo, un vélo à pédalage assisté donne aux utilisateurs de l’assurance pour rouler plus loin et avec plus de facilité que jamais.

Bâtir notre futur

C’est assez fou de se dire que nous avions prédit que tout cela arriverait d’ici 2030, et que le changement est aujourd’hui à notre porte. Mais que faire à partir de là ? Que se passe-t-il maintenant que notre futur imaginé est devenu notre présent ? Et surtout, comment faire en sorte de ne pas revenir en arrière dès que la pandémie de Covid-19 aura pris fin ?

La réponse appartient aux gens. Historiquement, les humains ont toujours résisté au changement. Nous sommes des êtres d’habitudes, et il nous faut un tremblement de terre pour changer nos manières de faire - même en ayant conscience que nous vivons dans le passé. Aujourd’hui, ce séisme a eu lieu, et les gens se rendent compte que la solution qu’ils ont trouvée pendant cette crise est meilleure que ce qu’ils avaient avant. Finie l’attente dans les embouteillages, fini l’entassement dans les trains de banlieue. Tandis que ce confinement a restreint beaucoup des libertés que nous tenions pour acquises, il a également fait découvrir à certaines personnes une liberté qu’ils avaient déjà sans le savoir.

De la même manière, le Covid-19 nous a obligés à réévaluer les conditions sanitaires de nos modes de transports. Quand ce virus sera loin dans nos mémoires, les gens seront méfiants vis-à-vis des conséquences des voyages en transports publics sur la santé et l’hygiène. Aurez-vous vraiment envie de partager les effluves de dizaines de voyageurs, alors que vous pourriez pédaler à l’air frais ? Et à propos d’air frais, nous avons pu voir avec quelle rapidité la réduction des voitures pouvait contribuer à la diminution des niveaux de pollution. L’urgence climatique ne va pas disparaître, mais je crois que les gens vont davantage s’engager pour le changement quand ils verront combien cela peut être facile.

"Le confinement a fait découvrir aux gens une liberté qu’ils avaient déjà sans le savoir."

De retour au présent, il en va de notre responsabilité de faire des vélos qui passent le test du temps. Faire en sorte que les nouveaux VanMoof S3 & X3 soient nos vélos électriques les plus abordables était une décision consciente. Et cette pandémie nous a prouvé combien les e-bikes pouvaient être précieux, à tous les niveaux de la société. Nous devons continuer à faire des vélos avec lesquels les gens ont envie de rouler, et qui déjouent les obstacles perçus à l’égard du cyclisme, pour qu’ils restent une alternative positive aux voitures et aux transports en commun.

« Ride the Future » est notre message clé depuis plusieurs années maintenant. C’est notre façon de partager notre vision du monde, de proposer une meilleure manière de vivre en ville. En dépit des terribles effets du Covid-19, nous pouvons voir une lueur d’espoir dans cette situation - le futur est déjà là.